Ballon d’eau chaude + calcaire = détartrage !

Votre ballon d’eau chaude est-il au top ?
Le bon entretien du réseau d’eau de votre logement passe par la surveillance périodique de vos équipements et conduites qui le compose.

Pour éviter les pannes, faire des économies d’énergies, ou simplement garder l’esprit serein Tuyéo, votre plombier-chauffagiste vous conseille de faire périodiquement une vidange et un détartrage de votre ballon d’eau chaude… de votre chauffe-eau électrique.

Vidanger le ballon d’eau chaude, c’est tout simplement le vider de son contenu. L’objectif étant bien évidemment d’en profiter pour retirer le contenu indésirable que représente les dépôts de tartre, de calcaire. On peut aussi envisager de faire la vidange en cas d’absence prolongée prévue (résidence secondaire…).

Détartrer le corps de chauffe. Oui, sa performance, sa durée de vie… sont limités ou diminués lorsque le tartre l’envahi. Dans le contexte d’un chauffe-eau électrique on peut envisager un entretien annuel  pour nettoyer la résistance et ôter le calcaire accumulé surtout lorsqu’il s’agit d’une résistance thermoplongeur (même si le nettoyage n’est pas nécessaire, un simple contrôle visuel évite les mauvaises surprises au moment où l’on en a le plus besoin !). OBLIGATOIRE si vous avez un chauffe-eau gaz, que vous soyez propriétaire ou locataire. Le plus simple est d’avoir signé un contrat d’entretien avec TUYEO et votre sérénité sera là.

 

Voici le résultat lorsque l’on ne fait aucun entretien !

plombier tuyeo ballon eau chaude a changer

 

degats des eaux to do list tuyéo blog

LORSQU’UN DÉGAT DES EAUX ARRIVE

Dans le cas où vous avez un dégât des eaux, il peut être à l’origine de différents dommages dans votre propre domicile ainsi que parfois chez vos voisins.
Vous pouvez aussi être victime d’un dégât des eaux sans que votre responsabilité soit engagée. Dans ce contexte, que vous soyez propriétaire ou locataire, une déclaration s’impose.

Déclarer le dégât des eaux au plus vite
Sur le plan légal, vous avez au maximum cinq jours après la constatation du sinistre pour faire parvenir une déclaration à votre assureur (lettre recommandée de préférence, mais vérifier sur leur site internet la procédure). Cela est valable que vous soyez responsable ou non. Vous êtes tenu de faire une déclaration dès que vous constatez le dégât des eaux en fonction de votre situation :
–   propriétaire, vous devez prévenir votre assureur,
–   locataire, vous devez avertir le propriétaire, et/ou le syndicat de copropriété,
–   copropriétaire, c’est le syndicat de copropriété qu’il faut avertir et dans le cas où le dégât des eaux provient de votre domicile, vous devez aussi entrer en contact avec toutes les personnes victimes de dommage.

Préparer le contenu de la déclaration d’un dégât des eaux
Pour faire une déclaration d’un dégât des eaux à votre assureur, rassemblez toutes les informations nécessaires au traitement du dossier : les références de votre contrat d’assurance, l’adresse et le nom du propriétaire, la date de la première constatation des dégâts, la ou les causes du dégât des eaux (suivant ce que vous avez identifié ou ce qui vous a été indiqué après la recherche de fuite par un plombier), une première description des dommages subis. Si d’autres personnes ont été sinistré, vous devez transmettre les coordonnées et une description des dommages.

A noter. Vous pouvez faire votre déclaration par un constat amiable. Le formulaire de constat vous est remis lors de la souscription du contrat d’assurance habitation. Si vous êtes responsable du dégât des eaux et le propriétaire de l’habitation, vous pouvez fournir un exemplaire du constat à toutes les personnes concernées par le sinistre. Le délai de transmission est identique à celui de la déclaration, soit 5 jours suivant le sinistre.

Et ensuite ?
La procédure d’indemnisation est variable en fonction de votre contrat mais aussi de votre contexte de sinistre. Nous vous conseillons d’aborder cela avec votre assureur et/ou avec votre propriétaire et/ou le syndicat de copropriété.

En savoir [+]

tuyeo robinet mousseur

Plomberie : quelle est l’utilité d’un mousseur sur un Robinet ?

Vous vous demandez ce qu’est un robinet mousseur, ou pourquoi ajouter un mousseur à vos robinets ?

C’est quoi « un mousseur » ?
Le « mousseur » est une pièce vissée en bout de bec du robinet.
Il est constitué d’un tamis qui a pour rôle d’aérer l’eau et de canaliser le flux.

mousseur

Cela sert à quoi « un mousseur » ?
Son action pratique est surtout d’éviter les projections d’eau. Effectivement, un mousseur canalise le jet de l’eau vers un point concentrique pour former un flux régulier.
Le « mousseur » a une aussi une fonction filtrante. Par exemple il évite lors de travaux sur les canalisations de voir se mêler de petit cailloux ou du sable avec l’eau.
Vous pouvez aussi choisir un « mousseur » en fonction de la taille de son tamis ce qui modifie le débit d’eau. Si vous rechercher à faire des économies, Tuyéo vous préconise de prendre un « mousseur » qui aère beaucoup.

 

Entretenir les « mousseurs » de vos robinets.
Il est conseillé de les détartrer périodiquement (eau calcaire ou si vous remarquez un débit réduit).
Pour cela il suffit d’utiliser du vinaigre blanc ou bien un produit ménager spécialisé détartrant. Verser dans un petit récipient le vinaigre blanc et plonger l’embout quelques instants. Faire couler ensuite quelques instants pour finir l’évacuation.
Votre robinet a retrouvé son débit habituel et son aspect (enlève la couche blanche du calcaire).